IREV Nord-Pas de Calais

Centre de ressources politique de la ville en Nord - Pas de Calais
A+A-ImprimerPDF

Rapport d'étude : Les agglomérations à la loupe

Une lecture des discontinuités urbaines de revenus en 2010 et 2011
Jeudi 6 février 2014
Thématiques: 

Les cartes carroyées : un outil au service de l'observation des territoires

En vue de la rénovation à venir de la géographie prioritaire, le présent ouvrage apporte des éléments de cadrage sur la situation actuelle des agglomérations régionales comportant des quartiers relevant au 31 décembre 2013 (c'est-à-dire avant la réforme) de la politique de la ville. À cette fin, des cartes carroyées de revenus sont proposées pour chacune des 27 unités urbaines comprenant au moins un quartier relevant actuellement de la politique de la ville. Cartographier les caractéristiques de la population selon une méthode de quadrillage du territoire (cf. pour en savoir plus) permet de s'affranchir de toute limite administrative, et offre une finesse géographique particulièrement adaptée à l'analyse de la ville. Tout en étant distincte de la méthodologie mobilisée pour refondre la géographie prioritaire, la présente étude est conçue à la fois comme un outil introductif aux statistiques carroyées sur les revenus et comme un point d'étape avant la mise en place des nouveaux quartiers prioritaires, et au-delà, des projets de territoire.

Deux approches complémentaires des disparités spatiales de revenu en milieu urbain

Les disparités spatiales de revenus sont cartographiées pour les 27 unités urbaines (UU) comprenant actuellement des quartiers prioritaires relevant de la politique de la ville (Zones urbaines sensibles (Zus) et quartiers Cucs non Zus (NQP) - (cf. définitions). Chacune des 27 UU est découpée en carreaux de 200m de côté et le revenu fiscal médian par unité de consommation (UC) de chaque carreau est calculé.

La première approche, fondée sur les revenus fiscaux millésimés 2010, classe ces revenus au carreau par ordre croissant et les répartit en six tranches séparées par les bornes suivantes : le 1er décile (10%), le 1er quartile (25%), la médiane (50%), le 3e quartile (75%) et le 9e décile (90%) (cf. définitions). Les bornes étant calculées sur l'ensemble des carreaux des 27 unités urbaines, les différentes cartes sont comparables. Les zones bleues les plus foncées caractérisent les 10% des carreaux aux revenus par UC les plus faibles tandis que les zones orange les plus sombres sont associées aux 10% des carreaux aux revenus par UC les plus élevés. Le carreau étant l'unité d'observation, les différences de densité de peuplement ne sont pas prises en compte.

La seconde approche, fondée sur les revenus fiscaux millésimés 2011, repose sur une optique différente, en lien avec la réforme en cours de la géographie prioritaire. Deux seuils relatifs au revenu fiscal par UC sont utilisés pour la définition des nouveaux quartiers prioritaires à venir : le seuil de bas revenus calculé à l'échelle nationale (60% du revenu fiscal médian de France métropolitaine) et le même seuil appliqué à une échelle locale, celle de l'unité urbaine considérée (60% du revenu fiscal médian de l'unité urbaine). Le seuil retenu au final, non encore connu au 31 décembre 2013, sera défini comme une combinaison linéaire de ces deux références nationale et locale. De manière à rendre les différentes cartes comparables entre elles, seul le seuil de référence national est pris en compte dans la présente étude, soit un revenu fiscal de 11 200 euros par UC en 2011. Les carreaux dont le revenu fiscal médian par UC est inférieur à cette référence sont de couleurs verte et bleue tandis que ceux dont le revenu fiscal médian par UC est supérieur à cette référence sont de couleur mauve. Afin d'identifier plus précisément les territoires les plus pauvres, les tranches de revenu sont nettement plus détaillées en-deçà du seuil de référence.

Ces deux approches offrent des visions distinctes mais complémentaires de la pauvreté en milieu urbain. Dans la première approche, la taille des populations de chaque carreau n'est pas prise en compte. Dans la seconde approche, le seuil de référence utilisé prend implicitement en compte les différences de peuplement. Or, la densité de population est généralement bien plus importante sur les espaces " pauvres " que sur les espaces aux revenus élevés. Dès lors, le seuil d'identification des carreaux " pauvres " est moins élevé dans la seconde approche et le nombre de carreaux considérés comme tels plus faible.

Quelques précautions pour la lecture des cartes carroyées :

De manière à respecter les règles de confidentialité, la valeur d'un carreau n'est pas la valeur réelle mais une valeur lissée, calculée sur un nombre plus important de personnes (moyenne prenant en compte les 8 carreaux peuplés les plus proches). De même, la représentation carroyée des données n'est pertinente que pour les espaces densément peuplés. C'est pourquoi les carreaux pour lesquels la population est trop faible (moins de 5 ménages) ne sont pas représentés. Des cartes carroyées d'estimation de densité de population sont également proposées, afin d'appréhender la taille des populations concernées.
  

Principales définitions

Revenu fiscal : le revenu fiscal correspond à la somme des ressources déclarées par les contribuables avant tout abattement (revenus d'activité salariée et indépendante ainsi que les pensions). Il diffère du revenu disponible, qui est un revenu après impôt et dans lequel sont inclues les prestations sociales non imposables (RSA, allocations familiales, minimum vieillesse, APL, etc.). Le revenu fiscal ne permet donc pas d'analyser le niveau de vie de la population mais de localiser les territoires où se concentrent les populations à bas revenus. Cette analyse cartographique est fondée sur les revenus fiscaux millésimés 2010 et 2011.

Unité de consommation : afin de comparer les ressources des membres de ménages de taille ou de composition différentes, le revenu fiscal est mesuré par unité de consommation (UC) selon une échelle d'équivalence. Cette pondération prend en compte les économies d'échelle liées à la vie commune. Par convention, le premier adulte compte pour une unité de consommation ; chaque autre adulte et enfant de plus de 14 ans compte pour 0,5 unité de consommation et les enfants de moins de 14 ans comptent chacun pour 0,3 unité de consommation.

Médiane : La médiane est la valeur qui partage une population en deux sous-ensembles d'effectif égal. La médiane du revenu par unité de consommation (UC) partage les personnes en deux groupes : la moitié des personnes appartient à un ménage qui déclare un revenu par UC annuel inférieur à cette valeur médiane et l'autre moitié déclare un revenu par UC annuel supérieur.

Décile : Les déciles sont les valeurs qui partagent une population en dix parties égales en nombre. Le premier décile du revenu par unité de consommation partage les personnes en deux groupes : 10% des personnes appartiennent à un ménage qui déclare un revenu par UC annuel inférieur à cette valeur et 90% déclarent un revenu par UC annuel supérieur.

Quartile : Les quartiles sont les valeurs qui partagent une population en quatre parties égales en nombre. Le premier quartile du revenu par unité de consommation partage les personnes en deux groupes : le quart des personnes appartient à un ménage qui déclare un revenu par UC annuel inférieur à cette valeur et les trois autres quarts déclarent un revenu par UC annuel supérieur.

CUCS : Les Contrats urbains de cohésion sociale (CUCS) ont succédé en 2007 aux contrats de ville comme cadre du projet de territoire développé au bénéfice des quartiers en difficultés. Le contrat urbain de cohésion sociale est un contrat passé entre l'État et les collectivités territoriales, qui engage chacun des partenaires à mettre en œuvre des actions concertées pour améliorer la vie quotidienne des habitants dans les quartiers connaissant des difficultés. Les CUCS visent deux types de quartiers : les Zones urbaines sensibles (ZUS), territoires infra-urbains, mis en place en 1996, et les Cucs non Zus (NQP), quartiers définis comme prioritaires en 2007 lors de la mise en place des CUCS et qui ne sont pas des ZUS.

Les fichiers PDF disponibles

Une première fiche de synthèse à l'échelle régionale permet d'appréhender les inégalités de revenu en milieu urbain pour l'ensemble des unités urbaines comprenant au 31 décembre 2013, c'est-à-dire avant réforme, au moins un quartier relevant de la géographie prioritaire. Des fiches territoriales plus détaillées sont également disponibles par unité urbaine ou regroupement d'unités urbaines.

Les différentes cartes de ces fichiers PDF peuvent être zoomées à volonté tout en conservant la même qualité d'affichage : elles permettent donc de coller au plus près des périmètres d'actions des acteurs de terrain.

Les zones prioritaires envisagées au 31 décembre 2013 (c'est-à-dire avant la réforme) sont de deux types : les Zus (Zones urbaines sensibles) et les NQP (Nouveaux quartiers prioritaires), ces derniers étant apparu lors de la mise en place des contrats Cucs (Contrats urbains de cohésion sociale). Les NQP peuvent être de deux types : les NQP non reliés à une Zus pré-existante et les NQP venant prolonger le territoire de certaines Zus. Dans ce cas, on peut distinguer l'extension de Zus (qui correspond au NQP proprement dit) et la Zus étendue (qui correspond à l'union des deux périmètres Zus + Cucs).
Dans les fiches dédiées à chaque unité urbaine, un tableau présente des données statistiques (population fiscale et revenu fiscal médian par UC) sur les quartiers relevant, au 31 décembre 2013, de la géographie prioritaire. Pour les NQP connectés à une Zus pré-existante, les données sont détaillées pour la Zus et son extension lorsque la taille de cette dernière est suffisante. Dans le cas contraire, la taille limitée du NQP empêche la diffusion de données statistiques et c'est la Zus étendue qui figure dans le tableau.
Ce tableau donne également la possibilité d'accéder au site du Secrétariat Général du Comité Interministériel de la Ville (SGCIV) pour obtenir des statistiques complémentaires et une représentation cartographique détaillée. Sur ce site, ce sont les extensions de Zus qui sont répertoriées et non les Zus étendues. Les lignes du tableau qui concernent les Zus étendues ne comportent donc pas de lien vers le site du SGCIV, la cartographie détaillée de l'extension de Zus étant accessible à partir du lien de la Zus correspondante.

Insee Nord-Pas-de-Calais

  • Sébastien TERRA, Service Etudes et Diffusion
  • David DESRIVIERRE, chargé d'étude

IREV

  • Morgane PETIT, Directrice
  • Marie SIOEN, chargée de mission
  • Pierre-Edouard MARTIN, chargé de mission